Et au fait, il s’est bien adapté aux 3A le petit nouveau ?

Une nouvelle cafetière, des projets à foison, de la mutualisation en voici en voilà : des bureaux, des compagnies, des compétences… jusqu’aux rhumes ! Avec une offre d’emploi aussi alléchante, c’était tentant. Et aussi… j’étais intrigué : pourquoi 3A, pourquoi pas 4A, 5A ou 6A ?

Pour toutes ces raisons, j’ai postulé aux 3A. Et ils m’ont pris !

Après deux mois et demi dans le bateau 3A, je suis très heureux de naviguer avec cet équipage aux personnalités riches et variées : deux collègues pétillantes et dynamiques, des équipes artistiques qui manient la créativité et la poésie de l’art avec brio et un conseil d’administration qui tient la barre adroitement pour nous mener vers le bon cap.

Il m’a fallu d’abord bien saisir mon positionnement en tant que chargé de production dans cette structure d’accompagnement qui intervient à un endroit spécifique dans la chaine de production et de diffusion de spectacles. J’ai dû m’emparer des productions en cours, apprendre à connaitre chacun et son fonctionnement spécifique, et surtout découvrir le travail artistique des uns et des autres.

Après ces quelques semaines, je trouve que cette plongée au quotidien dans le microcosme 3A est passionnante : du théâtre, de la marionnette, du théâtre d’objet, des percussions corporelles…

Ma période d’amorçage étant terminée, j’ai maintenant hâte d’assister à mes premiers rdv publics où je pourrai vous rencontrer, échanger avec vous, partager ensemble la magie des spectacles….

Et d’ailleurs, je serais ravi de vous rencontrer aux sorties de résidence d’Au bout du rouleau qui auront lieu les 15 décembre et 12 janvier prochains. Ce spectacle de la compagnie Apsaras mis en scène par Henri Bonnithon traite du couple, des déchirures sentimentales, de l’irruption d’une tierce personne dans un couple qui semblait pourtant solide comme le roc.

A très bientôt donc !

Brice Loisel

Chargé de production et développement au 3A


    Envoyer un commentaire