Piheup, le garçon seul dans la ville

Nous voilà bientôt prêts. À la fois impatients et sereins. Les répétitions touchent à leur fin et la rencontre avec le public se rapproche à grands pas.

Notre nouveau spectacle Piheup, le garçon seul dans la ville va bientôt exister.

L’idée de ce spectacle m’est venue en écoutant une émission de radio au printemps 2015. Ce n’était alors rien qu’un tout petit début d’idée d’histoire. Un début d’histoire qui portait en lui confusément des questionnements, des émotions qui m’habitaient, des couleurs, des sons, des odeurs et des saveurs, des images que j’avais rêvées.

Un sacré chantier dans ma tête. Alors pour m’aider à y mettre de l’ordre, j’ai réuni une sacrée équipe :

Kompheak en chuchoteur-à-mon-oreille, François avec ses mille yeux, ses mille mains et ses mille oreilles, Fanny pour tracer les lignes et Tian pour les faire sortir du sol, Yoann et JC en improbable et astucieux duo de maîtres d’oeuvre, Luc, Aurore, et Ka pour mettre tout ça en musique. Et Koïba, pour la touche de tradition. Et aussi Claire et Kali, en déesses du contrôle de qualité. Sans oublier le trio ès logistique des 3A. Et sans compter tous ceux qui sont passés vite fait, ont regardé, lancé quelques mots, en toute confiance – tout simplement.

Moi, finalement, je me suis beaucoup laissé porter – avec une sérénité dont je ne me serais pas cru capable, et le sourire aux lèvres. À la vigie. J’étais bien.

Aujourd’hui, le petit garçon est là. Il existe. La ville vide est là. Elle existe.

Pour les derniers ajustements – on pourrait dire les finitions, on a voulu faire appel à votre soutien, « à vot’ bon coeur » comme on disait quand on jouait dans les bars. On a lancé ce truc au nom que j’arrive pas à prononcer, mais que je peux écrire ici : CROWDFUNDING (ah tiens, comment on dit ça en cambodgien ?). Alors pour ceux qui ont envie de participer : allez vous balader sur notre jolie page, et éventuellement donnez-nous quelques sous – ils seront les bienvenus !

Frédéric Vern (Cie L’Aurore)


    Envoyer un commentaire